Claude Meunier-Berthelot Le blog de Claude Meunier-Berthelot* Articles de réinformation scolaire
*Juriste de formation. A fait toute sa carrière dans l’Education Nationale.
samedi, 14 janvier 2012 14:59

La déroute du CAPES

Dans la « Quinzaine Universitaire » du 10/09/11,  Claire Mazeron, membre de jury du CAPES d’histoire-géographie, a relaté des faits qui ne sauraient nous surprendre, dans un article intitulé « Concours de recrutement : soldes avant fermeture »; en effet - et c’est nouveau - tous les postes au CAPES externe 2011 n’ont pas pu être pourvus :  en maths, 350 sur 950 offerts, en anglais, 132 sur 790, en lettres classiques , 108 sur 185, en « éducation musicale : 48 sur 120.

Quid?...

C’est ce que l’on entend ici ou là… et ces « Instituts Universitaires de Formation des Maîtres » ayant acquis une réputation tellement détestable de pédagogisme totalement abscons que  leur « suppression » (sic), annoncée triomphalement par Nicolas Sarkozy, est apparue  comme une victoire sur l'obscurantisme.

Qu'en est-il ?...

Nos gouvernants nous parlent d'unité républicaine au moment où le système éducatif est en plein démantèlement et où l'idée même d'Education Nationale - déjà contestable par rapport à "l'Instruction publique" - perd de plus en plus son sens...

samedi, 07 janvier 2012 17:57

La refondation de l'Ecole, un mythe?

La refondation de l'Ecole par Messires Sarkozy et Chatel est-elle un mythe? Certes non ! Résultant de la mise en oeuvre de la réforme révolutionnaire léguée par Claude Allègre, la refondation de l'Ecole repose sur 4 "piliers" pédago-idéologiques : la démocratisation, l'élève mis au centre du système éducatif, l'interdisciplinarité ou transversalité, la conception élargie de l'éducation...


Comment définir la désinformation? Le "Grand Robert" définit la désinformation comme étant " l'utilisation des techniques de l'information, notamment de l'information de masse, pour induire en erreur, cacher ou travestir des faits". En réalité, "cacher ou travestir des faits" constituent les moyens de la désinformation, l'objectif étant d'"induire en erreur".

Mais...pourquoi vouloir induire en erreur?  pour anticiper, voire neutraliser toute opposition, toute résistance qui puisse venir contrecarrer et anéantir le projet de celui qui sait agir contre la volonté du public. Et pourquoi, précisément, vouloir induire les Français en erreur sur l'Ecole? Les raisons ne manquent pas... 

Si tout un chacun reconnaît l'évidence d'une Education Nationale bien malade - d'une maladie longue et coûteuse - très peu la savent en phase terminale de survie, euthanasiée par la réforme fondamentale et révolutionnaire léguée par Claude Allègre, dont la conséquence logique et inéluctable consiste en une "refondation" complète de l'Ecole dont la mise en oeuvre se poursuit et s'accélère avec Nicolas Sarkozy et son Ministre de l'Education qui ne la remettent nullement en cause, alors qu'elle signe la fin programmée de l'Ecole publique et de l'école privée sous contrat, condamnée elle aussi à terme, puisqu'entraînée dans la tourmente par la soumission obligée à cette réforme...

Page 8 sur 8

Conférences possibles

Articles du blog :